Vous êtes ici : Accueil > Chroniques juridiques > Divers > Clôturer en bordure de route départemental

Clôturer en bordure de route départemental

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Clôturer en bordure de route départemental

Le département du Cantal comporte près de 4000 km de routes départementales jouxtant pour l’essentiel des parcelles agricoles.
L’acte qui fixe la limite entre le domaine public routier et les parcelles agricoles riveraines est l’arrêté d’alignement. Bien entendu, l’implantation d’une clôture doit se faire dans le respect des limites ainsi définies.


Les services du Conseil Départemental mettent en garde contre les implantations de clôtures trop proches de la chaussée pouvant provoquer des difficultés de croisement, voire plus grave, constituer des obstacles latéraux au sens de la voirie routière dont le Département devra demander le déplacement. Par ailleurs, en période hivernale, les clôtures trop proches de la chaussée pourront être endommagées par les engins de déneigement sans recours possible de l’agriculteur contre la collectivité.


A l’inverse, le Département pourra  parfois proposer à l’agriculteur d’implanter sa clôture au-delà de la limite avec le domaine public routier lui permettant ainsi de jouir d’une surface que le Département n’exploite pas. Dans ce dernier cas, bien entendu, le Département reste propriétaire de la surface ainsi concédée.
Ainsi, avant d’implanter ou de rénover une clôture en bordure de route départementale, il est vivement conseillé de se rapprocher de l’Agence Départementale relevant de sa commune afin de déterminer l’implantation optimale de la clôture.

 

Mise à jour le 29 juin 2020.

CONTACT

Karine Montagnier
Juriste
04 71 45 55 70
karine.montagnier@cantal.chambagri.fr