INFO-Maïs spécial irrigation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quelques rappels préalables

Le sol dispose d’une réserve en eau, appelée réserve utile, dont les 2/3 environ sont considérés comme facilement utilisables par la plante (RFU). L’objectif est donc de maintenir l’horizon de sol accueillant les racines dans la plage de RFU (zone verte sur la courbe ci-dessous).
Un maintien de la teneur en eau trop proche du maxi risque de conduire à une surconsommation d’eau et de limiter la profondeur d’enracinement, réduisant ainsi la capacité du maïs à absorber les éléments nutritifs.

Données météo du 8 août au 14 août

Tendances Météo

Pas ou très peu de pluie prévue ces prochains jours.

Zoom sur les données de la sonde

GAEC de Laveissière (Leynhac) - maïs ensilage semé le 25 avril 2018

Les faibles précipitations ont quand même permis de maintenir la RFU stable même si toute l’eau n’a pas réussi à pénétrer efficacement dans le sol (ruissellement dû à un sol sec et dur lié à la sècheresse de ces derniers jours). Ces précipitations ont induit une baisse significative des températures réduisant ainsi l’évapotranspiration. Cela  a permis de remonter la quantité d’eau dans la deuxième moitié de la RFU. De plus, les maïs les plus précoces sortent de la période pendant laquelle ils absorbent le plus d’eau. Par conséquent, ces trois facteurs permettent de stabiliser la quantité d’eau dans le sol à un niveau convenable.

 

Bulletin réalisé par la Chambre d’agriculture du Cantal dans le cadre du programme régional - PRDA « Autonomie Fourragère » avec le soutien financier du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche - CasDAR
 

CONTACT

Marc peilleron
Conseiller spécialisé
04 71 45 55 32 /  06 71 76 83 62
marc.peilleron@remove-this.cantal.chambagri.fr

Conseil de la semaine

Une irrigation n’est pas à prévoir dans l’immédiat. En effet, les précédents tours d’eau ainsi que les légères pluies ont permis de maintenir une quantité d’eau optimale dans le sol. Ces faibles précipitations ont été combinées à une baisse de la température induisant ainsi une diminution de l’évapotranspiration, contribuant à maintenir une quantité d ’eau suffisante dans le sol pour le bon développement des maïs.

Il est néanmoins nécessaire de se tenir prêt à un nouvel apport dans moins d’une semaine si de nouvelles précipitations n’avaient pas lieu. En effet, si les températures repartent à la hausse, un quatrième tour d’eau sera nécessaire en milieu de semaine prochaine.

Restrictions de prélèvement

Un arrêté de restriction a été pris le 26 juillet 2018 pour le tiers nord-ouest du département.

 

Restriction de prélèvement


Un arrêté de restriction a été pris le 26 juillet

pour le tiers nord-ouest du département.