Vous êtes ici : Accueil > PRODUCTION VEGETALE > INFO-Maïs - Spécial irrigation

INFO-Maïs - Spécial irrigation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Bulletin n°1 du 18 juillet 2019


C'est reparti !

Comme l’année dernière ,en partenariat avec l’Association des Irrigants du Cantal, nous lançons « Info-Maïs spécial Irrigation », un bulletin hebdomadaire consacré à à l’irrigation du maïs ensilage.
Merci à l’Association des Irrigants qui a installé une sonde de mesure d’humidité du sol (sonde capacitive) dans une parcelle de maïs du GAEC reconnu de L’Hermet Chausy à Labesserette afin de suivre l’évolution de l’humidité du sol. 
Ce bulletin a pour objectif de donner une aide à la décision pour le déclenchement de l’irrigation et les doses à apporter. Bonne lecture.


Quelques rappels préalables

Les cultures consomment de l’eau pour leur métabolisme, la quantité absorbée va dépendre de trois facteurs 

  • L’évapotranspiration (ETP) que peuvent nous donner les stations météorologiques et qui dépend donc des conditions météo ;
  • Le stade de la culture ;
  • La disponibilité en eau du sol.

Le sol dispose d’une réserve en eau, appelée réserve utile, dont les 2/3 environ sont considérés comme facilement utilisables par la plante (RFU). L’objectif est donc de maintenir l’horizon de sol accueillant les racines dans la plage de RFU (zone verte sur la courbe ci-dessous). Un maintien de la teneur en eau trop proche du maxi risque de conduire à une surconsommation d’eau et de limiter la profondeur d’enracinement, réduisant ainsi la capacité du maïs à absorber les éléments nutritifs.

Données météo de la période écoulée (11 au 18 juillet)

Tendances Météo

Faible risque d’averses orageuses ce week-end avant l’arrivéed’une vague de chaleur pour la semaine prochaine.

Zoom sur les données de la sonde

GAEC de L’hermet Chausy (Labesserette) – maïs ensilage

Les données de la sonde ont permis de déterminer les limites de la RFU propres à la parcelle. Un apport d’eau de 45 mm a été fait la nuit du 10 au 11 juillet. On retrouve bien ces apports au niveau de l’humidité du sol. Cette irrigation (programmée avant que la sonde soit fonctionnelle) a été un peu trop précoce et de ce fait, avec une dose trop élevée qui ne sera pas pleinement valorisée.
Pour cette parcelle, il n’y a pas l’urgence d’un nouvel apport qui peut attendre la semaine prochaine pour tenir compte des éventuels orages du week-end annoncés par les différentes météos.


Attention, les prochains bulletins ne seront diffusés
qu'aux adhérents de 
l’Association des Irrigants du Cantal.


Pour adhérer,
contactez Vincent Nigou 04 71 45 55 49 ou Marc Peilleron au 04 71 45 55 32.
 

Bulletin réalisé par la Chambre d’agriculture du Cantal pour l'Association des Irrigants.

CONTACT

Marc peilleron
Conseiller spécialisé
04 71 45 55 32 /  06 71 76 83 62
marc.peilleron@remove-this.cantal.chambagri.fr

Conseil de la semaine


L’état hydrique de la parcelle n’est pas encore pénalisante pour le maïs. 

Il est opportun de ne pas déclencher l’irrigation avant des probables orages ce week-end sur le Cantal. Si toutefois ces orages ne se produisaient pas, un tour d’eau serait nécessaire la semaine prochaine

Veillez particulièrement à ne pas négliger les signes de stress hydrique (enroulement des feuilles, fentes de retrait dans le sol…).
 

Restriction de prélèvement


Nouvel arrêté relatif à la restriction d'eau
du 03 octobre 2019.
 

  • Le bassin versant "Dordogne Nord" passe en Alerte Renforcée ( niveau 2).
  • Les bassin versants de " l'Alagnon " , de " Dordogne Sud/Mont du Cantal " et " Basse Margeride-Truyére " passent en alerte ( niveau 1).
  • Le reste du département est placé en vigilance. Aucune restriction n'est formulée mais un suivi hydrologique est réalisé.