INFO-Maïs - Spécial irrigation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Bulletin n°10 du 6 septembre 2018


Quelques rappels préalables

Le sol dispose d’une réserve en eau, appelée réserve utile, dont les 2/3 environ sont considérés comme facilement utilisables par la plante (RFU). L’objectif est donc de maintenir l’horizon de sol accueillant les racines dans la plage de RFU (zone verte sur la courbe ci-dessous).
Un maintien de la teneur en eau trop proche du maxi risque de conduire à une surconsommation d’eau et de limiter la profondeur d’enracinement, réduisant ainsi la capacité du maïs à absorber les éléments nutritifs.

Données météo de la période écoulée (29 août au 04 septembre)

Tendances Météo

Les précipitations de ce jeudi vont se stopper pour laisser place de nouveau à un temps chaud et sec.

Zoom sur les données de la sonde

GAEC de Laveissière (Leynhac) - Maïs ensilage semé le 25 avril 2018

La sonde capacitive installé début juillet dernier a été enlevé en raison de l’ensilage de cette parcelle de maïs semé précocement.

Cette sonde a permis de piloter au mieux la date et la quantité d’eau à apporter afin de valoriser au mieux l’irrigation. En effet le premier tour d’eau a été programmé avant l’obtention de la courbe . 
On remarque que la quantité d’eau est trop élevé. Une partie de l’apport n’est pas valorisé la la culture. D’une part cette excèdent est une perte économique ( usure matériels, consommation eau, consommation électricité/carburant…) mais, dans un contexte ou le manque d’eau en période estival deviens récurrent , cela est également une perte d’une ressource précieuse pour les semaines et mois suivant. 

La sonde a donc permis de positionner les tours d’eau au moment opportun, ces apports ont toujours maintenu la réserve utile du sol dans la RFU permettant ainsi de s’assurer que le maïs ne subisse jamais un stress hydrique tout en consommant le moins d’eau possible.

En d’autre terme, l’installation de cette sonde a permis de piloter l’irrigation en diminuant au maximum le surdosage en eau.
 

 

Bulletin réalisé par la Chambre d’agriculture du Cantal dans le cadre du programme régional - PRDA « Autonomie Fourragère » avec le soutien financier du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche - CasDAR
 

CONTACT

Marc peilleron
Conseiller spécialisé
04 71 45 55 32 /  06 71 76 83 62
marc.peilleron@remove-this.cantal.chambagri.fr

Conseil de la semaine


Pour les secteurs disposant encore de l’autorisation d’irriguer, attention à ne pas stopper l’irrigation trop tôt.

Bien que l’ETP est en net diminution ces dernières semaines, le maïs a encore besoin d’une quantité significative d’eau afin de ne pas subir de stress hydrique induisant inévitablement une perte de rendement.

Cependant les précipitations de ce jeudi peuvent permettre de rehausser la réserve utile du sol à un niveau correct sur certaines zones.
 

.

Restriction de prélèvement


Un nouvel arrêté de restriction a été pris le 5 septembre 2018. 

  • Les bassins versants "Dordogne Nord" et " Dordogne Sud et Mont du Cantal" passent en Crise ( niveau d'alerte maximale ).
    Ce niveau interdit tout usage de l'eau excepté les usages pour les besoins humains et des animaux.
  • Le bassin versant de " l'Alagnon " passe en alerte ( niveau 1)
  • L'ensemble du département est placé en vigilance. Aucune restriction n'est formulée mais un suivi hydrologique est réalisé.