Vous êtes ici : Accueil > PRODUCTION VEGETALE > Info-Prairie Cantal

Info-Prairie Cantal

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Info-Prairie Cantal - Bulletin N° 7 du 3 avril 2018


Cumuls des températures en degrés
au 1 avril 2018

(cumuls calculés à partir du 1er février, BASE 0 - 18°C, à partir des températures moyennes journalières)
Source : Météo France - Traitement CA15

Conseils de la semaine

Poursuite de la mise à l’herbe en plaine, démarrage de la mise à l’herbe en moyenne montagne. Apports d’azote minéral sur les plateaux d’altitude.

A toute altitude, la végétation pourrait connaître une forte évolution avec le retour des températures plus douces annoncées pour les jours à venir. Un retard pris à la mise à l’herbe accroît le risque de se faire dépasser par la pousse plus tard. NB : Ce ne doit pas être la fin du silo qui conditionne la date de mise à l’herbe.

En plaine (< 500 m), avec une moyenne de 8 à 10 cm de hauteur d’herbe dans les prairies (hauteur d’herbe à la botte comprise entre talon et cheville), la mise à l’herbe doit démarrer pour tous les troupeaux dès que les conditions de portance des sols le permettent.

En moyenne montagne, les premiers apports d’azote minéral doivent se terminer sur les prairies qui seront récoltées en ensilage ou enrubannage. Pour faire du foin, l’apport d ’azote peut être fait plus tardivement autour des 350 °C (30 kg d’azote / ha peuvent suffire). En fonction de la portance des sols et de l’exposition des parcelles, commencer à sortir les animaux quelques heures par jour pour les laitiers (repère 250 – 300 °C de cumuls des températures). Une sortie précoce des animaux permet d’assurer une bonne transition alimentaire et de créer un différentiel de pousse entre les parcelles qui permettra de maitriser l’explosion de l’herbe au printemps (vers 500 - 600°C).

Pour les plateaux d’altitude et montagne, les 1ers apports d’azote  minéral peuvent commencer en complément des apports organiques. Priorité aux prairies les plus précoces et les plus productives qui seront ensilées ou enrubannées.

Cet apport azoté doit prendre en compte la fertilisation organique passée mais également le type de flore : 60 à 80 kg d’azote minéral/ha s’il n’y a pas eu d’apport organique, 40 à 60 avec un apport organique et/ou dans le cas d’associations (graminées et légumineuses) . Enfin, sur les prairies pâturées, limiter l’apport à 30 kg d’N/ha si nécessaire.

CONTACT

Christophe Chabalier
Conseiller en agronomie
Responsable du service R.I.D.
04 71 45 60 51 / 06 71 76 86 38
christophe.chabalier@remove-this.cantal.chambagri.fr

DIFFUSION de l’INFO-Prairies

Vous souhaitez recevoir les bulletins
INFO-Prairies par mail ?

Contactez Christophe Chabalier en précisant
"Inscription au bulletin Info-prairies + vos coordonnées".

Ils sont à consulter généralement tous les mardis sur le site de la Chambre d’agriculture du Cantal ou tous les samedis dans le journal l’Union du Cantal
(pages départementales).